Sechs Finger Verdacht auf tyrannisches Weiss

Six fingers suspicion on tyrannic white

CR 476. Year 1967

Wv 476 Sechs Finger Next  1

Choose choose Miss Freedom or that is the reading or the NEXT

.. un court poème qui sera retravaillé en 1967 en tant que poésie visuelle : Sechs Finger Verdacht auf tyrannisches Weiss [six doigts de soupçon sur un blanc tyrannique], dans lequel le sixième doigt est constitué par un stylo. Habitué à écrire quotidiennement, l’ustensile lui devient une prothèse, comme la prolongation matériel, physique, voire corporelle d’une activité. L’écriture devient ce que l’on oppose au manque, à la vacuité, exprimée par le blanc de la page, ce « blanc tyrannique »...Pratiquant l’écriture, travaillant la relation entre texte, image et l’espace de la page, Jochen Gerz ouvre avec Six doigts de soupçon non seulement le hiatus qu’il travaillera durant toute son œuvre, mais rappelle aussi la phrase notée dès 1962 : « Est coupable ce qui n’a pas été fait [...] »

Marion Holhfeld 2018

Categories

Visual Poetry

Collage (Letraset, photographic cuttings) on paper, 20,8 x 29,6 cm 

Original lost, documents in the archives JG

The work is published 1967 as part of the edition Agentzia 1. The print covers each half of two pages following one another. 

Bibliography

I: Paris 1967, Luzern 1979, pp. 31-32

Access general bibliography

My name is Jochen Gerz